/Visite à Majorelle et le palais Bahia à Marrakech

Visite à Majorelle et le palais Bahia à Marrakech

D’autres invités apportent des fleurs, mais Yves Saint Laurent était doué en la création du Jardin Majorelle que vous pourrez découvrir lors de votre voyage à Marrakech, la ville qui l’a adopté en 1964.

Saint Laurent et son partenaire Pierre Bergé ont acheté la villa bleue électrique et son jardin pour préserver la vision de son propriétaire original, paysagiste et peintre Jacques Majorelle, et le garder ouvert au public.

13415488_1072673689466387_7884054780574926003_o

Grâce à l’ethnobotaniste Marrakshi Abderrazak Benchaâbane, le jardin Majorelle a commencé à cultiver en 1924 et est maintenant un désert mirage psychédélique de 300 espèces de plantes de cinq continents.

Découvrez également son studio art-déco de Majorelle qui abrite un musée d’art berbère, mettant en vedette le riche panorama des habitants autochtones du Maroc dans les écrans de quelque 600 objets, y compris le bois, le cuir et la ferronnerie, les tapis et les textiles, instruments de musique et un affichage de la robe traditionnelle qui fait passer les costumes de Star Wars pour un décor sans imagination.

Le meilleur de tous est le, noir minuit, chambre octogonale avec un miroir affichant une somptueuse collection de bijoux ciselés, filigranés et émaillés qui reflètent à l’infini sous un ciel étoilé du désert.

Visitez aussi la boutique avec ses livres beau café-table et des souvenirs chers: pantoufles bleues Majorelle, parfums, et des oreillers brodés avec la signature élégante YSL. Le café propose des boissons à des prix de haute couture, mais vous ne pouvez pas discuter avec la vue.

grid-cell-32117-1387426366-9

Une fois pendant votre excursion Marrakech, imaginez aussi ce que vous pourriez construire avec les meilleurs artisans du Maroc à votre service depuis 14 ans, et là vous l’avez: La Bahia (la Belle) a la décoration du sol au plafond commencée par le Grand Vizir Si Moussa dans les années 1860 et embellie 1894-1900 par le fameux esclave devenu vizir Abu ‘Bou Ahmed.

Mais la Bahia se révéla être trop séduisante: en 1908 le seigneur de guerre Pacha Glaoui a élu le palais comme un lieu approprié pour divertir les invités français, qui étaient tellement impressionnés qu’ils ont démarré leur hôte en 1911, et installé la résidence générale du protectorat ici.

Bien que seule une partie de 8 hectares du palais et de ses 150 chambres soit ouverte au public, vous pouvez voir le vide, harem richement ornementée qui abritait autrefois quatre femmes de Bou Ahmed et 24 concubines.

Les quarts de son favori, Lalla Zineb, sont les plus spectaculaires, avec des panneaux originaux tissés à la soie, vitraux, marqueterie complexe et des plafonds peints avec des bouquets de roses somptueux.